Le temps d'une presta

Le temps d’une presta

Julien est auto-entrepreneur. Il fournit des services à la personne d’une ampleur inattendue.

Le temps d’une presta est le film de fin d’études de William Herrero, issu de ma promotion, et dont le travail de mémoire portait sur le documenteur. La forme du film, à mi-chemin entre documentaire et fiction, a fortement influencé le dispositif : caméra numérique de poing aux caractéristiques proches du Super 16, équipe réduite, priorité forte donnée aux propositions de jeu et de mise en scène, temps durant lesquels l’opérateur son et moi-même étions fortement impliqués aux côtés du réalisateur et du comédien principal.

Le travail de lumière s’est réduit en conséquence pour être au diapason du dispositif. Les choix esthétiques évoqués en préparation et en cours de tournage ont été inscrits dans l’image lors de l’étalonnage, effectué par Gaultier Durhin. Le tournage a été essentiellement un travail de cadre et de mise en place, où il a fallu se faire le moins contraignant possible. Le support de tournage utilisé (2K raw) a facilité le travail d’exposition et d’étalonnage en offrant une richesse d’image tout en respectant les contraintes de légèreté et d’ergonomie nécessaires au travail documentaire.

Le film a été sélectionné au 12ème Festival du DocuMenteur de l’Abitibi-Témiscamingue.