Le Gouffre

moyen-métrage de Vincent Le Port ∙ produit par Stank ∙ novembre 2014 et février 2015 ∙ 50 minutes
Panasonic GH4 ∙ optiques Voigtlander ∙ 1:1.50


Finistère nord. Fin octobre. La morte-saison.
C’est le dernier jour de travail pour Céleste, gardienne d’un camping en bord de mer.
Elle s’apprête à partir quand une enfant disparaît.
Il faut la retrouver.


Quelques sélections :
– Sélection officielle des César 2017
– Festival du court-métrage de Clermont-Ferrand – Mention Spéciale du Jury et Prix de la Presse Télérama
– Festival IndieLisboa, Portugal – Prix Culturgest Escolas
– Rencontres du moyen métrage de Brive – Prix du Public
– Festival du film de l’Ouest, Betton
– Festival Côté Court, Pantin – Prix GNCR


Après avoir effectué la majorité du tournage comme assistant opérateur, j’ai éclairé et cadré une seconde session de tournage en Eure-Et-Loir, principalement dans un décor de mine désaffectée. Les séquences ont majoritairement été tournées à l’aide d’un stabilisateur Mövi, dans une configuration caméra et lumière très mobile et légère.


session Eure-et-Loir
assistant opérateur
Gaultier Durhin
électricien Étienne Lesur

étalonnage Brice Pancot, La Ruche Studio